Belize : les Cayes

Il est de ces endroits magiques, féériques… De ces images que l’on garde au fond de soi dans l’espoir de les voir un jour « en vrai », une profonde exaltation à l’idée de pénétrer cet endroit magique…

 

Le Blue Hole…

Peut-être avons-nous été conquis par le reportage de Monsieur Hulot sur cette plongée atypique, en tous les cas, cet endroit a, dès le début, fait partie de nos « TO DO » !

En février, nous avons mis le cap sur le Bélize, petit pays encastré entre le Mexique, au nord et le Guatemala au sud. à seulement soixante-quinze kilomètres du Honduras : seul le golfe du Honduras sépare ces deux pays. Autrefois appelé le Honduras britannique, sa dénomination actuelle provient du nom de l’ancienne capitale « Belize City » et du fleuve du même nom.

L’intérêt principal du pays résidant dans ses plongées, nous avons pris la direction des fameuses « Cayes », véritables paysages de cartes postales.

Caye Ambergris sera notre première escale…

Eau translucide, hôtels de charme posés à même le sable, petites ruelles animées, cette petite île, aux allures de paradis, sera néanmoins une déception, de par les prix exorbitants qui nous surprennent dès notre arrivée.

Nous ferons donc escale seulement 2 nuits sur cette « Caye » aux allures de Saint-Tropez américain ! Ici, les prix sont affichés en dollars, les plats « typiques » sont à l’allure des burgers et autres fish-and-chips tant convoités par la clientèle habituelle de cet endroit.

Après quelques dollars rapidement dépensés et quelques clichés immortalisant ce bel endroit, nous filons donc rapidement, vers la petite sœur d’Ambergris : Caye Caulker.

1h30 de bateau plus tard, nous voici arrivés sous un ciel étincelant de soleil, sur ce « caillou » bordé de sable blanc, de palmiers, et autres spécificités qui donnent étonnamment à ces quelques endroits privilégiés des allures paradisiaques !
Petite île corallienne, elle mesure 8 kilomètres du nord au sud et 1 kilomètre d'est en ouest. Devinez-vous à quel point il est aisé, dans la même journée d'assister au lever du soleil puis... à son coucher ?!

Sur « Caulker », les couleurs sont chaudes, le rouge, le jeune, le vert, couleurs « rastas » ornent les têtes, les corps, les esprits, la musique, les endroits… Rapidement, nous nous sentons beaucoup plus à notre aise que sur Ambergris, plus luxuriante et superficielle…

Mais rappelons-nous l’objectif de notre séjour ici : pénétrer les profondeurs et la magie du Blue Hole, « attraction » par excellence des Cayes béliziennes !

Rendez-vous est donc pris avec des centres locaux pour rejoindre, en quelques 4 heures de bateau, ce « trou » immergé au beau milieu de la Mer des Caraïbes, cette légende dont nous avons tant rêvé…

Nous y voici. Notre bateau stationne au beau milieu du Blue Hole et rien ne laisse à penser que nous y sommes : les démarcations du « trou », si flagrantes et impressionnantes vu du ciel, ne sont plus, vu de la surface de la mer… Mais l’excitation est bien là… Plus que quelques minutes et nous plongerons au centre du Blue Hole. Le Blue Hole, tant imaginé, magnifié et désiré…

Nous y sommes…

Notre 1ère plongée sera impressionnante… Rien que du sombre, des falaises calcaires tombantes en des fonds de 264 mètres de profondeur, les parois autour de nous laissent découvrir des stalactiques immenses au milieu desquels nous faisons danser nos corps palmés… C’est donc ça ? Le Blue Hole !!!

Quelques 45 minutes plus tard, nous revînmes à la surface, aussi excités que nous y étions entrés, avec en souvenir la pureté et la magnificence de l’endroit, singulièrement exceptionnel !

  Comblés par cette plongée extra-ordinaire, nous pouvons alors rejoindre des sites plus « traditionnels » mais qui feront partie de nos plus belles plongées en Amérique Centrale. 

La richesse des fonds est telle que nos yeux et nos sens sont restés en alerte durant chacune de nos immersions… La macro côtoyant le « gros », toutes les espèces semblent ici représentées…

Un souvenir exceptionnel, quelques jours de bonheur sur l’île paradisiaque de Caye Caulker, et des plongées dont le souvenir restera gravé à jamais…

 

 

 

Belize pratique : Conseils de Voyage

- Vous l’aurez compris, nous avons largement préféré Caye Caulker à sa grande sœur Ambergris. Les départs en plongée vers le Blue Hole sont possibles depuis chacune des Cayes.

- Attention, la vie est chère au Belize. Compter environ 30$ pour une chambre quelconque, environ 15 à 20$ pour un repas simple et environ 200$ pour 3 plongées dont le Blue Hole.

- Soyez vigilants quant aux plongées sur le Blue Hole. Les centres ne semblent pas très prudents et n’hésitent pas amener des débutants à 40m. Soyez donc plus qu’ailleurs des « plongeurs responsables », n’oubliez pas votre ordinateur qui vous permettra d’éviter le pire ! (les guides ne semblent pas non plus très à cheval sur les limites de non-décompression…)

- Que les non plongeurs n’hésitent pas à découvrir les fonds version snorkelling qui sont tout aussi intéressants qu’en plongée. Les sorties sont assez chères (env 50$) mais mémorables par la variété et la richesse des espèces croisées à seulement quelques mètres de profondeur.

Pour tout autre renseignement, n’hésitez pas à nous envoyer un email à : info@frenchdiversworld.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site